Achat immobilier à Laboissiere en Thelle : pourquoi faire appel à un chasseur immobilier ?

Partager sur :
Achat immobilier à Laboissiere en Thelle : pourquoi faire appel à un chasseur immobilier ?

En général, les personnes voulant se lancer dans un projet d’achat immobilier préfèrent se limiter au bouche-à-oreille afin d’acquérir le bien qu’ils veulent. Toutefois, cette ancienne méthode possède des risques dont les effets néfastes n’apparaissent qu’une fois le nouveau propriétaire installé.

Les attributions d’un chasseur immobilier

Un chasseur immobilier est un expert en immobilier chargé d’aider son client tout au long de son projet d’achat immobilier. Il peut travailler au sein d’une agence immobilière, ou bien être indépendant. Dans le choix du prestataire à recourir, il vaut mieux favoriser celui qui travaille en tant que salarié dans une agence. Les critères d’embauche des agences immobilières sont plus exigeants en termes de qualité de service. Le chasseur immobilier s’occupe de la recherche du logement idéal en parcourant les différentes annonces publiées sur les sites publicitaires. Par ailleurs, il s’occupe également de vérifier l’adéquation de l’état général du bien immobilier avec les caractéristiques fournies par le vendeur.

La portée de l’intervention du chasseur immobilier

Cela peut prendre un temps fou si vous voulez effectuer vous-même le tri parmi les différentes offres de vente immobilière. En tant qu’expert en la matière, le chasseur de biens immobiliers est capable d’éliminer d’un coup d’œil la majorité des offres à risques. De surcroît, ce professionnel vous procure un choix de qualité et conforme à vos goûts ainsi que votre budget. D’un autre côté, les services de ce prestataire peuvent vous faire économiser une importante quantité d’argent. Les éventuels défauts existants dans le bien sont facilement discernés par le chasseur. De sorte qu’une négociation à la baisse du prix est réalisable avec une probabilité élevée d’accord avec le propriétaire. Les honoraires d’une agence immobilière ne sont pas vraiment élevés, ils s’élèvent entre 2 à 5 % du prix de vente du bien.